Irouléguy: The little appellation with a big future
REPORTAGE

Irouléguy, la petite appellation qui monte

Pierrick Jegu Par Pierrick Jegu, Rédacteur 26.07.2022

Oui, le Pays basque fait son vin… Et pas n’importe lequel ! Portée par quelques domaines formidables, dont Arretxea de la « tribu » Riouspeyrous, la petite appellation Irouléguy démontre sa capacité à produire des vins remarquables, dans les trois couleurs ! La preuve, sur place !

Au sud-ouest du sud-ouest, tout en bas à gauche de la carte de France, il existe un petit vignoble que trop de gens ignorent encore. Bienvenue au Pays basque, celui de l’intérieur, à la découverte de l’appellation Irouléguy qui doit son nom à un petit village des environs de Saint-Jean-Pied-de-Port. Fermez les yeux, vous y êtes : des paysages verdoyants et déjà montagneux – vive les Pyrénées ! -, des villages dont les façades immaculées tranchent avec le rouge ou le vert des volets de maisons surmontées de toits de tuile. Ici, la vigne épouse les courbes d’un relief doux à accidenté, parfois planté en spectaculaires terrasses pour tromper la pente extrêmement raide de certains coteaux. Magnifique !

Irouléguy: The little appellation with a big future
  • ©LOUIS-LAURENT GRANDADAM

    Une appellation petite mais…

    Avec ses 240 hectares, Irouléguy fait figure de lilliputien, même si, en plus des adhérents à la cave coopérative, elle abrite une douzaine de domaines en caves particulières. Si l’intérêt d’une région viticole ne se mesure pas à sa superficie, en voilà l’illustration parfaite ! Irouléguy témoigne en effet d’un dynamisme assez épatant depuis de nombreuses années, avec la création de plusieurs domaines menés par de jeunes vigneron(ne)s, dont Elorri Reca et Brice Robelet du domaine Bordaxuria ou encore Sébastien Clauzel et Cécile Sabah au domaine Gutizia. La plupart s’inscrivent dans une démarche vertueuse, bio ou biodynamiste, respectueuse de l’environnement, de la plante et des raisins. Avant eux, d’autres ont essuyé les plâtres et sorti l’appellation de l’anonymat, tels les domaines Brana, Illaria et surtout Arretxea de la famille Riouspeyrous…

    Irouléguy: The little appellation with a big future
  • ©LOUIS-LAURENT GRANDADAM

    Un domaine qui compte

    À force de s’échiner à mettre leur terroir en bouteilles avec beaucoup de sincérité, de précision et d’inspiration, Thérèse et Michel Riouspeyrous ont installé leurs vins parmi les plus recherchés du grand Sud-Ouest. Amplement mérité vu la qualité de leurs cuvées. À Irouléguy, une production en trois couleurs sort des chais. Des rouges issus de tannat, de cabernet franc et cabernet sauvignon, assez vigoureux, énergiques, pleins de fruit dans leur jeunesse et aptes aussi à une longue garde pour certains. Les mêmes cépages servent à l’élaboration de rosés à la robe soutenue, non dénués de profondeur, à mille lieues des rosés-piscine à la mode. Enfin, gros manseng, petit manseng, courbu et petit courbu donnent des vins blancs de grand potentiel. Ceux du domaine Arretxea sont absolument superbes, portés par une expression de terroir très ciselée et minérale, une partition aromatique délicate, une énergie, un équilibre et une fraîcheur directement héritées de la pratique de la biodynamie.

    Irouléguy: The little appellation with a big future
  • ©LOUIS-LAURENT GRANDADAM

    De la durabilité

    Depuis quelques années, Thérèse et Michel passent en douceur le relais à leurs fistons partis faire leurs armes ailleurs pour mieux revenir au domaine. Désormais, sous l’œil ultra-bienveillant de leurs parents, ce sont donc Iban et Téo-Bixente qui œuvrent dans des vignes situées en bonne partie au-dessus de la maison familiale, en veillant à tisser un lien le plus intime possible avec leurs parcelles et à cultiver une précieuse biodiversité. En cave, ce sont eux aussi qui s’appliquent à vinifier la belle matière première rentrée à chaque vendange. Des récoltes qu’il s’agit de ne surtout pas trahir mais d’accompagner jusqu’à l’élevage dans des foudres ou des dolias, petites amphores conçues avec un potier local et quelques copains vignerons... Bref, une transmission aussi douce entre les parents et les enfants balaie toute crainte quant au devenir du domaine Arretxea, phare d’une appellation un peu plus passionnante à chaque millésime ! À suivre de très très près !

    Irouléguy: The little appellation with a big future
  • ©LOUIS-LAURENT GRANDADAM

    La sélection Taste France Magazine

    Domaine Arretxea – Irouléguy – « Hegoxuri » 2020

    Pour ce blanc, l’assemblage de trois cépages (gros manseng en majorité, petit manseng et petit courbu) et de deux terroirs de grès et de schistes. Superbe. Le vin tient sa grande élégance de son équilibre entre tendresse et tension, énergie et précision.

    Domaine Arretxea – Irouléguy - Rouge Tradition 2020

    Assemblé avec le cabernet franc, le tannat est le cépage principal de cette cuvée à la fois solaire et vigoureuse, mais sans lourdeur ni surpuissance. Du fruit, de la chair, et beaucoup de plaisir !

    Domaine Arretxea – Irouléguy - « Haïtza » 2018

    La grande cuvée rouge du domaine, encore adolescente. À laisser tranquillement s’épanouir, en cave, quelques années, avant de se régaler d’une expression de terroir très franche, fine et profonde.

    Salade verte
    Salade verte
    Moutarde de Bourgogne IGP
    Moutarde de Bourgogne IGP