Burgundians? Mâconnais first!
Vins

Bourguignons ? D’abord Mâconnais !

Pierrick Jegu Par Pierrick Jegu, Rédacteur 25.11.2021

Très attachés à « leur » Mâconnais, petit coin d’une Bourgogne plurielle au nord de Lyon, Céline et Laurent Tripoz le défendent avec les meilleurs arguments possibles : des vins remarquables ! Immersion. 

En France et ailleurs, une foule de caves et de restaurants dans le vent bio-biodynamie-nature plébiscitent leurs vins… À peine descendus du TGV à la gare de Mâcon-Loché, nous nous retrouvons déjà à pousser le portail du domaine de Céline et Laurent Tripoz, situé à deux ou trois kilomètres de là, à l’entrée du village de Loché. Sur la route, les roches de Solutré et de Vergisson, au sommet de spectaculaires escarpements qui dominent le coin, ont fait leur effet.  

Burgundians? Mâconnais first!
  • ©LOUIS-LAURENT GRANDADAM

    Un domaine exemplaire 

    Aux prémices de sa vie de vigneron, Laurent ne vinifiait pas ses raisins mais les vendait à la cave coopérative… Peu convaincu par ce « système », il en est vite sorti pour vinifier ses premiers vins en 1990, avec les moyens du bord. Trente millésimes plus tard, son terrain de jeu s’étend sur 14 hectares de vignes cultivés en bio et en biodynamie depuis le début des années 2000, à une époque où ces pratiques restaient encore très confidentielles. Le vignoble est entretenu de manière remarquable, au prix d’une viticulture très rigoureuse, tournée vers la quête des équilibres naturels et le respect du sol, de la plante comme du fruit. L’encépagement de la propriété ? Chardonnay et aligoté pour les blancs, pinot noir et gamay pour les rouges. Avec cette palette-là, Céline et Laurent Tripoz « dessinent » une petite dizaine de cuvées d’une précision et d’une pureté épatantes, entre vins tranquilles dans les deux couleurs et délicieuses bulles. 

     

    Burgundians? Mâconnais first!
  • ©Louis-Laurent Grandadam

    Une Bourgogne accessible 

    À l’heure de parler de Bourgogne, des noms mythiques viennent d’emblée en tête : Gevrey-Chambertin, Romanée-Conti, Clos-de-Vougeot, Chambolle-Musigny, Chassagne-Montrachet, Meursault… Tous font référence à des propriétés ou des appellations prestigieuses de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. Un autre Monde ! Est-ce à dire qu’il y aurait plusieurs Bourgogne ? Celle des vignobles ultra-renommés sur la planète entière et celle des terroirs un peu méconnus comme ceux de Vézelay ou, dans une moindre mesure, du Mâconnais ? Sans doute. « Dans le Mâconnais, à l’extrême sud de la Bourgogne, on est coincé entre la Côte d’Or très réputée et le Beaujolais plus déconsidéré », explique Céline Tripoz. La preuve, ses vins sont vendus à des tarifs accessibles au commun des buveurs qui, en revanche, ne pourra jamais s’acheter une bouteille d’un « très grand » bourgogne. Une telle différence de réputation et de prix est-elle justifiée ? Difficile à dire, et il n’est pas question ici de jeter le doute sur le potentiel des grands terroirs de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. Reste que la vérité est celle du travail conduit dans chaque domaine. De ce point de vue-là, les choses semblent bouger : « les pratiques évoluent vers plus de bio au sens large », explique Céline et Laurent à propos de « leur » région. « Aujourd’hui, on voit quand même beaucoup plus d’herbe dans le vignoble qu’il y a dix ans ». Et, avec la délimitation en cours de certains terroirs en « premier cru », le Mâconnais semble aujourd’hui se présenter comme un vignoble à fort potentiel. À suivre… 

     

    Burgundians? Mâconnais first!
  • ©Louis-Laurent Grandadam

    La sélection Taste France Magazine 

    Bourgogne Aligoté – « Limone » 2019 
    Cépage considéré comme « ordinaire », l’aligoté a pourtant des choses à raconter lorsqu’il est traité avec égards. Celui-là est délicieux. Les arômes ? De fines notes d’agrumes. La bouche ? Fraîche, précise, assez longue.  

    Crémant de Bourgogne - Crémant Prestige 
    Le crémant est l’une des spécialités des Tripoz. Un crémant, sans sucres ajoutés, qui permet donc une expression nette et élégante du chardonnay et du terroir. Ici, des bulles très fines et une longueur remarquable font le reste. 

    Bourgogne rouge – « Chant de la Tour » 2019 
    Emmener le pinot noir vers des maturités élevées et des extractions marquées ? Ce serait jouer contre sa finesse intrinsèque. Les Tripoz l’ont parfaitement compris et livrent là un vin élégant, délicat, doté d’un fruit frais très agréable. 

    Sirop d'érable
    Sirop d'érable
    Vanille de Tahiti
    Vanille de Tahiti