ARTICLE

Le rosé français, une star américaine

Christelle Zamora Par Christelle Zamora, Rédactrice 11.08.2020
French rosé: an American star

Vous ne le savez peut-être pas mais le rosé de Provence est en vogue. Il a d’ailleurs conquis l’Amérique en véritable éclaireur. Vous allez voir comment. 

Quel point commun entre Sacha Lichine, Brad Pitt, Angelina Jolie, Jon Bon Jovi ou Gérard Bertrand ? La musique. Le cinéma. Point du tout ! C’est le rose, la couleur préférée des millennials. Si les rosés de Provence ont bataillé pour devenir les plus pâles de France, ils se sont fait remarquer. Une fois dépassée leur réputation de rosé pour adolescents, ils ont séduit les Américains. Comment est-ce arrivé ? Rendons avant toute chose hommage au flair de la Veuve Clicquot qui a inventé le champagne rosé il y a deux cents ans. Plus tard en 1955, vingt-trois rosés de Provence ont obtenu le titre de cru classé avant même la création des appellations coteaux-d’aix-en-provence, coteaux-varois-en-provence et côtes-de-provence. Puis, Sacha Lichine, un Français d’origine russe né à Margaux, achète Château d’Esclans en 2006. Ce fin connaisseur du marché américain initie la montée en gamme du rosé de Provence avec sa cuvée Garrus. Elle devient le plus chère au monde tandis que sa marque Whispering Angel gagne le grand export.  

Trois candidats au titre de plus grand rosé au monde 

Après ce coup de maître, le coup de foudre. Il survient en 2011 lorsque le couple le plus glamour d’Hollywood fait l’acquisition du Château de Miraval à Correns, dans le Var. Brad Pitt et Angelina Jolie rachètent l’ex-propriété du pianiste-compositeur Jacques Loussier. Dans les années 1980, Studio Miraval y a reçu des groupes mythiques tels Sade, The Cure ou Pink Floyd avant d’être cédé au business man américain Tom Bove. Grâce aux deux stars, la nouvelle légende de Château Miraval hisse la réputation des côtes-de-Provence outre-Atlantique. Le rosé de Provence surfe sur la vague lifestyle. De son côté, le Languedoc, autre région du rosé, fait la moue. Alors en 2018, Gérard Bertrand imagine un super rosé premium avec le rockeur américain Jon Bon Jovi. Le négociant le lance en grande pompe aux Etats-Unis. Puis ce languedocien produit Le clos du temple. En compétiteur, il vient bousculer Muse de Château Miraval et Garrus de Château d’Esclans. Ces trois-là se disputent maintenant le titre du plus grand rosé au monde.  

Sur le même sujet

 
Have a few minutes?


Respond to our questionnaire!

Puy Lentils (PDO)
Lentille du Puy AOP
PDO Espelette Pepper
Le piment d’Espelette AOP
Voir la recette