Epautre
ESSENTIEL
Céréales

Petit Épeautre de Haute-Provence IGP

Résistant et nourrissant à souhait, le petit épeautre de Haute-Provence a presque tout pour lui. Au point d’offrir une alternative de choix aux pâtes et au riz. Conscients de cette richesse, les producteurs de Haute-Provence se mobilisent et obtiennent en 2010 une IGP. À la clef, la garantie d’un modèle du genre : une zone de production historique, des semences locales non hybridées, une culture extensive, sans pesticides, le tout au service d’un goût délicieusement rustique !

Provence-Alpes-Côte d'Azur
Région de production :
Provence-Alpes-Côte d'Azur

Ce qu'il faut savoir

Le petit épeautre ou engrain n’a pas toujours eu la vie facile. Traditionnellement considérée comme l’une des premières céréales cultivées par l’Homme, elle est très tôt de tous les repas. Jusqu’à ce que les Romains la boudent. En Provence, les peuplades nordiques qui leur succèdent la travaillent à nouveau. Mais, à partir du Ve siècle, rebelote. Compte tenu de ses faibles rendements et de sa transformation quelque peu fastidieuse, le petit épeautre n’est plus en vogue. En Haute-Provence, sa culture se maintient pourtant, encore et toujours. Chaque année, dans les 235 communes à plus de 400 m d’altitude de l’IGP, il est semé vers la mi-octobre, une fois tous les trois ans sur chaque parcelle, avant d’être récolté fin août. Entre, aucun produit chimique de synthèse. Tout juste un désherbage mécanique si nécessaire. Stocké durant 2 ans maximum, le petit épeautre est ensuite décortiqué puis les grains triés, avant d’être conditionnés. La suite se passe en cuisine…

Les caractéristiques

A l'œil Un grain jaune orangé non fendu, contrairement aux autres céréales.
En bouche Des saveurs noisetées, sous une texture légèrement ferme.

Nutrition et bienfaits

Le petit épeautre contient à lui seul les 8 acides aminés essentiels à l’organisme et affiche un faible taux de gluten.

Note de la rédaction

« En 2011, la farine de petit épeautre de Haute-Provence obtient à son tour une IGP. De quoi relever les pâtes à gâteaux ou à crêpes ! »

Comment l'utiliser

Conservation du Petit Épeautre de Haute-Provence IGP

Dans un bocal ou une boîte en fer, au sec et à l’abri de la lumière, durant plusieurs mois.

Préparation du Petit Épeautre de Haute-Provence IGP

Avant d’être cuit, le petit épeautre de Haute-Provence gagne à être rincé, voire mis à tremper quelques heures durant.

Utilisation du Petit Épeautre de Haute-Provence IGP

Il se travaille comme un riz, cuit à l’eau, au lait, voire nourri de bouillon petit à petit, à la façon d’un risotto.

A accorder avec

En version salée, avec les légumes de Provence, comme les olives, les courgettes, les tomates, les aubergines, des artichauts violets… ; mais aussi, en dessert, associé à de la vanille, du chocolat, des framboises… Dans le verre, un Coteaux-Varois-en-Provence rosé lui sied à merveille !







Noisettes
Noisettes
Beurre AOP Charentes-Poitou
Beurre AOP Charentes-Poitou