Chateauneuf
ESSENTIEL
Vins et Spiritueux

Châteauneuf-du-Pape AOC

Mondialement connue, l’AOC châteauneuf-du-pape produit des vins rouges et blancs de grande qualité, grâce à l’exigence de ses viticulteurs, qui ont été précurseurs dans le contrôle de leur appellation.

Provence-Alpes-Côte d'Azur
Région de production :
Provence-Alpes-Côte d'Azur

Ce qu'il faut savoir

On reconnait une bouteille de châteauneuf-du-pape à ses armoiries moulées dans le verre, qui rendent hommage aux papes. Même si les vignes existaient dans la région depuis l’époque gallo-romaine, ce sont eux qui ont donné leurs lettres de noblesse au vignoble de la région. La production de vin commence réellement sous le règne de Jean XXII, qui avait emmené avec lui des vignerons de Cahors à Avignon. Il fait construire une forteresse à Châteauneuf-du-Pape, qui devient résidence d’été papale et donne le statut de « vin du Pape » au breuvage produit localement, qui est alors servi à la prestigieuse table du Palais des Papes. Sa réputation devient internationale. Les guerres de religion ralentissent son développement, qui reprend au XVIIIe siècle.
Le vin de Châteauneuf-du-Pape est expédié dans toute la France, mais aussi en Allemagne et en Espagne. Il est même servi à la table de Louis XVI. En 1776, la mise en bouteille fait son apparition, véritable révolution. Quelques années plus tard, il part à la conquête de l’Amérique. En 1860 le phylloxera dévaste le vignoble, alors en plein essor, mais les viticulteurs réagissent, sous l’impulsion du Baron Le Roy, en plantant de nouveaux cépages et s’organisent pour garantir la qualité du vin produit. Le premier syndicat viticole est créé en 1897 et devient en 1923 le Syndicat des propriétaires viticulteurs de Châteauneuf-du-Pape, qui établit des règles de production strictes pour la défense de l’appellation. Celles-ci servirent d’exemple à l’établissement des appellations contrôlées par l’INAO, dont le Baron Le Roy prend la présidence. En 1936, le châteauneuf-du-pape devient d’ailleurs la première AOC viticole.
Le terroir de Châteauneuf-du-Pape, situé dans la partie sud des côtes-du-rhône, est composé de sols très divers : terres graveleuses, sols sablonneux et galets roulés emblématiques du vignoble, reposant sur des argiles rouges. Ces galets absorbent la chaleur le jour et la restituent à la vigne la nuit, lui permettant d’atteindre un haut degré de maturité. Le climat est méditerranéen, chaud, sec, favorisant la maturation des raisins, protégés des maladies par le mistral. Treize cépages sont autorisés dans l’appellation, permettant de composer des vins uniques. Le grenache est majoritaire car bien adapté au terroir, suivi de la syrah et du mourvèdre. 93 % des vins sont produits en rouge et 7 % en blanc.

Les caractéristiques

A l'œil Rouge : robe rubis intense dans sa jeunesse, avec des nuances orangées en vieillissant. Blanc : du jaune clair au jaune plus soutenu, beaucoup de brillance.
Au nez Red: intense, fine and complex, ripe fruits, mushrooms, undergrowth, truffle White: delicate, with aromas of white flowers and some fruity notes (citrus fruits, apricot, pear), sometimes exotic fruits (mango, passion fruit).
En bouche Rouge : puissant, notes d’épices (réglisse, cannelle, poivre), de fruits (cassis, fruits cuits, pâte de coing), mais aussi animales. Grande persistance. Blanc : ample et rond, arômes complexes (fleurs blanches, agrumes, fruits du verger ou exotiques…).

Note de la rédaction

« L'élaboration du vin châteauneuf-du-pape a été inscrite en 2019 par l’UNESCO à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France. »

Comment l'utiliser

Conserver Châteauneuf-du-Pape AOC

Rouge : 5 à 20 ans
Blanc : 1 à 10 ans

A accorder avec

Gibier, daube, viandes grillées, champignons pour les rouges
Crustacés, poissons grillés, viandes blanches pour les blancs



Noisettes
Noisettes
Truffe noire du Périgord
Truffe noire du Périgord